Tags

, , ,

Les Enfants perdus.

22 Octobre X

Ils ont pris ma voiture hier, pendant la nuit. Ils ont forcé la porte d’entrée avec un pied-de-biche et ont pris les clefs que j’avais laissées sur la commode. Ce matin, je pouvais encore voir le pied-de-biche sur le trottoir. Je ne l’ai pas ramassé bien sur.

C’est une voiture puissante, un modèle de sport, et je pense qu’ils l’ont pris pour s’amuser. C’est bien ma faute, je suppose. On m’avait assez prévenu de la neutraliser – retirer les pneus ou le démarreur – mais je ne m’étais jamais résolue à le faire. Je suppose qu’elle me souvenait de temps plus heureux.

Plus tard.

Je les ais vu, vous savez. Le bruit de la porte étant forcée m’a réveillée et je suis descendue en pyjama. Ils ne m’ont pas vue, évidemment, et je suis restée à les observer. Ils étaient trois, je pense, et ne sont pas restés très longtemps. Ils se sont contentés d’explorer rapidement le rez-de-chaussée, ont pris les clefs et sont partis. Quelques instants plus tard j’ai entendu le ronronnement du moteur. Je n’ai pas eu le coeur de sortir sur le perron pour les voir une dernière fois.

Ils avaient l’air si jeunes. Ils sont si jeunes. J’espère qu’ils ne se feront pas de mal. C’est une voiture rapide. J’espère qu’il ne leur arrivera rien.

Plus tard.

Ce n’est pas leur faute, vous savez. Ils ne peuvent pas nous voir, depuis le premier monde. Ils nous croient disparus, sans doute. Ils ne savent pas que nous sommes là. Pour eux, ce n’est pas du vol.

24 Octobre X

Je les ais entendu dire : « Maman, qu’est ce qui… ? » et puis plus rien. Plus un son ne me parvenait et leurs bouches s’ouvraient et se fermaient comme celles des poissons rouges, sans qu’une parole ne s’échappe.

Apparemment, quand les mondes se séparent, ce sont les ondes sonores qui les premières ne parviennent plus à franchir la barrière. Mes enfants sont devenus muets dix minutes avant même que leurs silhouettes ne commencent à s’estomper.

Advertisements