Tags

, , ,

Nouvelle date X+8

 

J’ai reçu une visite, hier soir. Trois hommes ont sonné à ma porte au moment où je m’apprêtais à sortir. Ils sont entrés sans attendre mon invitation. Costauds, sérieux, effrayants. Officiels.

Je suppose que j’ai du trop m’agiter, poser trop de questions. M’approcher trop de certaines des choses que notre gouvernement veut garder secrètes. Ils ne m’ont pas dit quoi mais je peux deviner. Ils ne m’ont dit que très peu de choses, se contentant de me poser des questions sur certaines personnes de ma connaissance qui ont disparues récemment. Il était clair qu’ils se foutaient de mes réponses.

Idiote que je suis, il m’a fallu plusieurs minutes pour comprendre où ils voulaient en venir.

Ils ne m’ont fait aucun mal. Ils n’ont jamais fait allusion aux revolvers qu’ils portaient tout trois à l’aisselle. Ils n’ont à aucun moment prononcé le mot ‘enfants’ et certainement pas le mot ‘filles’.

Ils m’ont laissée terrorisée et déterminée à me taire désormais.

 

J’ai commis une erreur fatale, vous voyez. J’ai oublié.

Je bosse avec ces gens. Tous les jours je vois ces chercheurs en blouses blanches aux cheveux mal coiffés. Ces hommes et ces femmes, à l’air si inoffensif, souvent bien plus jeunes que moi cherchent à établir communication avec le Premier monde, vous savez. Ils bossent jour et nuit, parvenant à peine à s’arracher à leurs ordinateur ou à leur banc de travail pour une tasse de café ou un sandwich. Ils travaillent si dur parce qu’ils cherchent à nous rendre nos enfants !

J’avais oublié l’Argentine et l’Irlande. J’avais oublié le Soudan et la Route de Khartoum.

J’avais oublié à quel point ils pouvaient être impitoyables quand ils avaient raison.

J’avais oublié Islamabad.

Advertisements